Examens diagnostiques pour les hommes

Il faut être deux pour faire un enfant. Ainsi, le rôle du partenaire masculin pour obtenir une grossesse est fondamental. L’infertilité touche 15% des couples. Dans 30% des cas, la cause est d’origine masculine et dans 30% encore, l’origine est mixte. C’est pourquoi il est important d’étudier le sperme à partir d’un spermogramme et de voir si d’autres tests sont nécessaires afin d’obtenir le meilleur diagnostic.

Spermogramme

Le spermogramme est le premier examen diagnostique de fertilité demandé au partenaire masculin, afin d’évaluer la production de spermatozoïdes, la mobilité, la morphologie, le fonctionnement de la prostate et des vésicules séminales. Le but étant de détecter un facteur masculin possible responsable de l’infertilité et de donner une piste au gynécologue afin de mettre en place la technique adéquate de reproduction assistée.

Le spermogramme analyse les paramètres macroscopiques tels que le volume, la couleur, l’apparence, le PH, la viscosité, la filance et la liquéfaction ; et des paramètres microscopiques tels que le nombre total et la concentration de spermatozoïdes, le type de mobilité, la morphologie, l’agglutination des spermatozoïdes, le type et la quantité d’autres cellules non spermatiques. Sur la base des résultats et d’après les valeurs de référence de l’OMS 2010, nous réalisons le diagnostic de l’échantillon étudié. Le résultat sera évalué par le gynécologue dans le cadre de l’étude de fertilité du couple.

Examens diagnostiques pour les hommes | URE Centro Gutenberg
Capacitation séminale o REM | URE Centro Gutenberg

Capacitation séminale o REM

L’examen de capacitation séminale ou REM (Récupération des Spermatozoïdes Mobiles) est une étude complémentaire au spermogramme.

Cet examen consiste à enlever le plasma séminal de l’éjaculat et à récupérer uniquement les spermatozoïdes ayant la meilleure mobilité et une plus grande capacité à féconder l’ovocyte.

Le nombre de spermatozoïdes mobiles obtenu dans cet examen guide le gynécologue dans le choix de la technique de reproduction assistée la plus appropriée.

Autres examens diagnostiques chez l’homme

Fragmentation de l’ADN

La fragmentation de l’ADN du sperme est un paramètre supplémentaire de mesure de la qualité séminale. Chaque échantillon de sperme a un taux de fragmentation qui, s’il est plus élevé que la normale, réduit les probabilités de succès du traitement de reproduction assistée, diminuant le taux de fécondation et la qualité embryonnaire, amenant à un taux plus élevé de fausse couche et à des taux de grossesse par cycle plus faibles.

Des études scientifiques ont démontré que différents types de fragmentation de l’ADN du sperme sont associés à différentes conditions cliniques. Alors que les ruptures à chaîne unique sont directement une conséquence de l’infertilité masculine, les ruptures à double chaîne entrainent une augmentation du risque de fausse couche dû aux spermatozoïdes. Nos spécialistes indiqueront, si nécessaire, le test approprié pour chaque patient.

Pour évaluer la fragmentation de l’ADN du sperme à chaîne unique, nous utilisons Halosperm®, qui détermine ce niveau en fonction de la dispersion de la chromatine des spermatozoïdes (SCD). Pour évaluer la fragmentation de l’ADN du sperme à chaîne unique et double, nous utilisons le test CometFertility, qui est la méthodologie la plus avancée pour cette analyse.

SPERMATOZOÏDES NON FRAGMENTÉS | URE Centro Gutenberg

SPERMATOZOÏDES NON FRAGMENTÉS

SPERMATOZOÏDES FRAGMENTÉS | URE Centro Gutenberg

SPERMATOZOÏDES FRAGMENTÉS

FISH des spermatozoïdes

Le FISH des spermatozoïdes étudie le nombre de chromosomes de ces derniers dans un échantillon, ce qui nous permet de savoir s’ils contiennent une dotation chromosomique normale ou erronée (ce que nous appelons FISH altéré). Un résultat de FISH altéré signifie une augmentation des anomalies chromosomiques dans les spermatozoïdes qui pourra conduire à des embryons avec des altérations (cas communs de fausses couches répétées et/ou d’échec d’implantation). Dans ce cas, un Diagnostic Génétique Préimplantatoire des embryons à la suite d’une fécondation in vitro est conseillé. Le FISH des spermatozoïdes est indiqué quand il a été constaté une altération grave du sperme, telle que, par exemple, une quantité faible de spermatozoïdes (oligozoospermie), chez les patients présentant des fausses couches à répétition sans aucune cause connue et/ou des échecs antérieurs de fécondation in vitro.

Plus d’informations

Remplissez le formulaire ou appelez-nous au (+34) 952 122 565.

    J’ai lu et accepté la du site et les conditions de traitement de mes données personnelles.

    Conformément aux dispositions de la réglementation en vigueur sur la Protection des Données Personnelles, nous vous informons que vos données personnelles seront traitées par le LABORATORIO DE REPRODUCCIÓN CENTRO GUTENBERG, SL, en tant que responsable du traitement dans le but de gérer les demandes d'informations qui arrivent via des formulaires Web ou des réseaux sociaux. De même, nous vous informons que, sauf obligation légale ou consentement exprès de votre part, nous ne transférerons pas vos données à des tiers.

    Vous avez le droit d'obtenir la confirmation que nous traitons vos données personnelles, par conséquent vous avez le droit d'accéder à vos données personnelles, de rectifier des données inexactes ou de demander leur suppression lorsque les données ne sont plus nécessaires ainsi que d'exercer les autres droits mentionnés par la réglementation comme expliqué dans les informations complémentaires. Vous pouvez exercer les droits mentionnés dans les conditions établies par la réglementation en vigueur en écrivant à LABORATORIO DE REPRODUCCIÓN CENTRO GUTENBERG, S.L., C / Gutenberg, nº 5, 29016 MÁLAGA, ou par email : administracion@urecentrogutenberg.com.
    De même, vous pouvez demander, à partir des mêmes informations de contact, des informations détaillées supplémentaires sur notre politique de protection des données. Vous pouvez, également consulter nos informations complémentaires en cliquant ici.